Le fibrosarcome

Le fibrosarcome est une tumeur qui se développe sous la peau (tissu sous cutané). Il s’agit des cellules de la peau (fibroblastes) qui deviennent « folles ». Elles se transforment en cancer. Ce cancer de la peau est l’un des plus fréquent chez le chat et a une présentation clinique très spécifique de cette espèce.  En caressant votre chat, vous allez découvrir une boule dure qui roule sous la peau. Elle se localise, en général, derrière les épaules mais peut se développer un peu partout sur le corps de l’animal. La taille de cette boule est variable en fonction du moment de la découverte de la boule. Le fibrosarcome est un cancer qui métastase peu (les métastases sont des petits cancers annexes qui se développent dans le reste de l’organisme). La gravité de cette maladie provient du risque de récidive locale qui est très élevée malgré un bon traitement. Le chat récidive quelques semaines à quelques années plus tard sur le premier site d’exérèse. Après plusieurs chirurgies, il devient très difficile d’opérer. La tumeur va alors se développer et faire souffrir votre chat. En cas de suspicion de fibrosarcome, une chirurgie afin de retirer le plus large possible la tumeur doit être envisager au plus vite. En effet, le fibrosarcome est une tumeur qui peut grossir très vite. La chirurgie constitue une étape très importante du traitement. On peut associer après la chirurgie une radiothérapie sur le site de la chirurgie. On pose un fils d’iridium pendant 5 jours. Ce traitement nécessite obligatoirement une hospitalisation dans une structure adaptée (cage plombée) car le chat est radioactif pendant toute la période où le fils est en place. Cette thérapie est assez coûteuse. De plus de récentes données montrent que ces résultats  sont très discutables. D’autres d’axes de recherches sur les thérapeutiques possibles en complément sont en cours (interleukines).   La fibrosarcome se développe plus particulièrement chez des chats ayant une fragilité cutanée. Ces chats auraient un déficit de leur immunité au niveau cutané. Chaque effraction de la barrière cutanée (morsure, injection,….) induirait un risque de développer plus tard un fibrosarcome. Il existe un débat concernant les vaccins. Certains recommandent de limiter chez ces chats au minimum les vaccins obligatoires afin de réduire le risque de fibrosarcome. L’hydroxyde d’aluminium est fréquemment retrouvé dans les fibrosarcomes. Il s’agit d’un produit qui sert dans la fabrication de certains vaccins (leucose et rage). Les vaccins dernières générations sont sans cet excipient. D’autres facteurs influencent l’augmentation du risque de développer un fibrosarcome : le site d’injection, la température du vaccin, etc…..Le fibrosarcome est un cancer fréquent et grave. Toutefois, certains chats ne récidivent jamais. Un chat ayant eu un fibrosarcome doit être examiné régulièrement par son vétérinaire afin de dépister toute récidive Dr Marianne Rouby.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :