Le nettoyage des oreilles

  Le nettoyage des oreilles fait parti des soins des hygiènes réguliers que l’on recommande, notamment chez certaines races de chiens qui ont les oreilles tombantes (braque, labrador, CKC,….). De plus certains chiens (ex : cocker) possèdent plus de glandes cérumineuses et fabriquent donc plus de cérumen que d’autres ce qui a tendance à encrasser le conduit auditif. Il est fréquent de soulever les oreilles de votre animal et de sentir une odeur rance associé à de gros dépôts marron. Chez le chat, le nettoyage est moins indispensable, les oreilles de chats ne retombant pas et ne sécrétant pas beaucoup de cérumen. Seul quelques races comme les siamois, les orientaux, les sphinx ou les rex peuvent produire du cérumen.Chez l’animal normal, la fréquence de nettoyage est tous les 15 jours à 3 semaines. Pour d’autres, un nettoyage hebdomadaire s’avère nécessaire. Un bon nettoyage auriculaire permet de limiter les otites dont la cause numéro est la mauvaise hygiène. Pour les chiens nageurs et plongeurs, il est très important de nettoyer les oreilles après chaque bain. Les types de produits, que vous devez utiliser, sont des produits spécifiques pour l’hygiène auriculaire des carnivores domestiques que vous trouverez chez votre vétérinaire. Le produit ne doit pas être gras.
La technique de nettoyage est simple. Pas d’angoisse de faire des dégats dans l’oreille de votre fidèle ami, la nature est bien faite, le conduit auditif chez les carnivores fait un coude et vous ne pouvez pas percer le tympan contrairement à chez l’homme. A proscrire les cotons tiges, ils enfoncent le cérumen dans le fond du conduit. Pour le nettoyage, on se munit du produit nettoyant, d’un petit mouchoir en tissu et de ses menottes. Il faut d’abord instiller une petite giclée du produit dans le conduit auditif (ne pas hésiter à bien rentrer l’embout) puis on masse énergiquement la partie cartilagineuse du pavillon (partie à la base de l’oreille) afin de faire remonter toutes les saletés du fond du conduit totalement inaccessible (cause fréquente de rechute des otites). Puis on retire le jus marron à l’aide du kleenex. En cas d’oreilles très sales, on peut être amener à répéter plusieurs fois l’opération. Eventuellement, en fin de nettoyage vous pouvez finir les plis cartilagineux du conduit externe avec un coton tige. Attention, lors du dépôt du produit, votre animal risque de se secouer frénétiquement la tête, ce qui a pour conséquence, si vous ne tenez pas le conduit auditif, de vous repeindre totalement avec le produit. Protégez vous contre ces projections intempestives (ou au moins préparez vous psychologiquement !). 
Voilà vous êtes prêts ! C’est à vous. Dr Marianne Rouby
 
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s


%d blogueurs aiment cette page :